A propos des jetons de présence

A l’occasion de la campagne électorale pour le Conseil d’Administration de France Télécom Orange, les organisations qui n’ont que 10 idées à proposer doivent faire feu de tout bois pour remplir leur prose. C’est ainsi que la profession de foi CGC/UNSA, sous le titre alléchant «

le scandale des jetons de présence », indique que deux administrateurs salariés (CGT et SUD) reversent leur jetons de présence à leur organisation syndicale tandis que l’administrateur sortant CFDT « les a touchés à titre personnel ».

Cette présentation des faits qui ne fait référence qu’aux modalités pratiques de versement des jetons de présence est destinée à laisser croire au lecteur que l’administrateur sortant CFDT n’a pas reversé ses jetons de présence à sa fédération. Précisons donc tout de suite pour rassurer nos camarades de CGC/UNSA : la règle interne de la CFDT concernant les jetons de présence dans les Conseils d’Administration, Conseil Economique et Social etc. a toujours été le reversement à l’organisation syndicale. Cette ressource financière apparaît dans les comptes publiés par la Confédération comme dans ceux de la Fédération F3C CFDT. Cette règle a été respectée par notre administrateur sortant comme pour tous nos autres militants siégeant à un conseil d’administration.

C’est précisément pour établir cette transparence financière que la position commune signée en 2008 par la CFDT et la CGT mais vilipendée par la CGC et l’UNSA prévoit la certification et la publicité des comptes des organisations syndicales !

* * * * *

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :