Suicide d'un militant CFDT à Lannion

Communiqué de presse de la CFDT F3C Bretagne à la suite du suicide d'un

militant CFDT, salarié de France Télécom Innovation sur le site de Lannion

(22).

Le 04/09/2009

Michel, adhérent et militant CFDT, 52 ans, salarié de France Télécom Recherche &

Développement à Lannion (22), s'est suicidé dans la nuit du 29 au 30 août. Il n'a pas laissé de

message expliquant les raisons de son geste. Michel venait de rentrer de congés le 17 août après

des vacances en famille.

Michel était marié, père de 3 enfants. Les aspects techniques de son poste lui plaisaient et son

travail était reconnu. Michel a été élu Délégué du Personnel de 2005 à 2007 lors des premières

élections professionnelles et était membre du Comité d'Hygiène et de Sécurité et des Conditions

de Travail (CHSCT). Il représentait la CFDT au comité de restauration.

Pour des raisons que l'actuel CHSCT tentera de déterminer, il était isolé dans son environnement

professionnel depuis plusieurs mois. La seule action de sa ligne hiérarchique, connue par la

CFDT, a été de lui fixer un "objectif d'amélioration de son comportement" dans le cadre des

entretiens individuels. Cela n'a pas apporté de solution à son isolement.

De plus, début juillet 2009, Michel a été convoqué par la direction pour une demande

d'explications suite à une accusation anonyme sans preuves. Au cours de ce même mois,

l'ensemble de ces faits dans l'entreprise ont amené Michel, en état de souffrance, à consulter le

médecin du travail sur le site. Les délégués syndicaux CFDT sont intervenus pour l'assister une

première fois en septembre 2008 puis au cours de l'entretien de début juillet 2009.

La section locale F3C CFDT rend hommage à son camarade Michel, militant courageux. Ses

camarades CFDT, qui l'ont aidé ces derniers mois, constatent l'influence de ces conflits

rencontrés dans son espace professionnel. Ils n'en tirent pas pour autant des conclusions

immédiates ni n'élaborent d'accusation vers qui que ce soit. Ils demandent à l'ensemble des

autres syndicats de faire de même tant que les enquêtes en cours n’ont pas rendu leurs

conclusions.

Cependant la CFDT attend de l'entreprise France Télécom la mise en oeuvre rapide des mesures

annoncées pour lutter contre la souffrance au travail indiqué dans le communiqué de presse

CFDT du 28 août à 13 h 55

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :