Suisse : Fusion Orange Sunrise

Orange confirme être prêt à s’engager sur la voie du partenariat social

 

 

 

Le Syndicat de la Communication salue la confirmation étonnamment rapide par Orange de sa volonté d’ouvrir des négociations avec le Syndicat de la Communication. L’entreprise se déclare prête à négocier un plan social avec les représentations du personnel et le Syndicat de la Communication dans le cadre des mesures de restructurations suite à la fusion entre Orange et Sunrise. De plus, Orange est prêt à mener des négociations sur une convention collective de travail. Le Syndicat de la Communication se félicite de la décision extrêmement rapide d’Orange pour engager un partenariat

social constructif et voit d’un bon œil les prochaines négociations.

 

 

 

Berne, le 25 novembre 2009

 

Le Syndicat de la Communication exige un plan social et une convention collective de travail

 

 

 

Le Syndicat de la Communication prend acte de la fusion entre Orange et Sunrise, qu’il considère comme la suite logique de la consolidation du marché télécom libéralisé. Il s’inquiète néanmoins des conséquences sur le personnel et attend l’ouverture immédiate de négociations sur un plan social. De plus, il compte conclure les négociations en cours sur une convention collective de travail d’ici à l’intégration de Sunrise au sein d’Orange.

 

Depuis des mois, les spéculations vont bon train sur l’annonce faite aujourd’hui par France Telecom et TDC: suivant la logique de la libéralisation du marché télécom, Orange reprend Sunrise, faisant ainsi disparaître un opérateur du marché. La même évolution se laisse observer dans tout l’espace européen; les coûts d’investissement élevés sont mentionnés comme motif principal de cette évolution. En Suisse, la situation est néanmoins spéciale, puisque seuls deux grands opérateurs se partageront désormais le marché après la mise en œuvre de la fusion.

 

Le regroupement entraînera inévitablement une suppression d’emplois, et le Syndicat de la Communication s’inquiète déjà des conséquences sur le personnel. Par le passé, lors de restructurations, le Syndicat de la Communication avait trouvé avec Orange de bonnes solutions socialement acceptables. Il a donc bon espoir de négocier avec Orange un plan social qui tienne compte de la dimension de cette fusion. Par conséquent, le Syndicat de la Communication attend d’Orange qu’il ouvre immédiatement les négociations sur un plan social.

 

Par ailleurs, depuis longtemps déjà, le Syndicat de la Communication entretient avec Sunrise un dialogue de partenariat social qui a débouché sur l’ouverture de négociations sur la conclusion d’une convention collective de travail. Le Syndicat de la Communication attend d’Orange que ces négociations soient menées dans l’intérêt de l’entreprise et du secteur. Il part du principe que l’esprit de la fusion ne freine pas, mais stimule au contraire les discussions déjà engagées. Et il espère qu’une convention collective de travail entre en vigueur en parallèle à l’intégration de Sunrise au sein d’Orange. Il voit d’un bon œil les prochaines négociations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :